Le Village de l’Emploi, accéder à l’emploi dans le domaine des systèmes d’information

Village de l’Emploi

Publié le : 02 juillet 20209 mins de lecture

La nouvelle formule de séduction entre futurs cadres et employeurs, c’est de leur offrir un poste dans les systèmes d’information. Pour que le jeune diplômé gagne ce pari, l’employeur devra investir dans des programmes de formation. Une fois le cursus terminé, le jeune sera embauché dans une entreprise partenaire. Comment y accéder à cette formation ?

Les entreprises du système d’information chouchoutent les diplômés

Plus d’un millier d’étudiants diplômés sont formés chaque année par le « hub » village de l’emploi. La formation est gratuite et assurée par des experts-formateurs de plusieurs domaines de spécialisations. Cette situation est un moyen idéal d’offrir aux jeunes une chance de se rattraper, gagner en expérience sur un corps de métier et obtenir un emploi. En faisant ainsi, les investisseurs peuvent compter sur les lauréats pour assurer la relève. D’ailleurs, les chiffres le prouvent, des milliers de jeunes choisissent les entreprises du secteur des systèmes d’information et répondent aux offres d’emploi. Mais sans se douter que ses entreprises priorisent le recrutement des travailleurs confirmés. Pour réduire cet écart, une coalition de plusieurs organismes a financé un programme de spécialisation aux jeunes diplômés. Une belle opportunité pour les admis « lauréats », car la majorité d’entre eux recevront des promesses d’embauches, parfois, signent un contrat type CDI avant la fin des cours. En position de force, les lauréats choisissent leur premier emploi avec enthousiasme, car la chance est enfin de leur côté. Les conditions d’admission sont simples, une inscription gratuite via le formulaire en ligne, et il faut être motivé et assidu. En fonction de sa spécialité (scientifique ou littéraire), l’impétrant optera pour une filière, encadré par des experts et fera des exercices pratiques sur ordinateur. Aujourd’hui, plus de la moitié des étudiants espères devenir lauréats pendant la prochaine session. Pour ce faire, ils doivent collecter les informations en cliquant sur village de l’emploi avis avant de franchir le pas.

Les entreprises viennent aux jeunes diplômés

Contrairement à ce que l’on pense, ce ne sont plus les jeunes qui viennent frapper à la porte pour trouver du travail. C’est plutôt l’inverse. En finançant lourdement à ces programmes, les entreprises viennent à eux en utilisant plusieurs sites pour l’emploi. La méthode est une réussite, car durant les 2 à 9 mois de cours à temps plein, les entreprises partenaires peuvent scruter qui sont leurs futurs cadres. Bien que leur choix soit très vaste, ils ont accès à tous les dossiers des étudiants, leurs motivations, leurs profils académiques, les connaissances générales et les notes d’évaluation qu’ils ont obtenues. En plus, le responsable pédagogique peut émettre une recommandation pour appuyer son dossier. Les partenaires modernisent la qualité des supports pédagogiques, jouent les « startups » et facilitent l’insertion des jeunes pour avoir un premier emploi. Avec l’assurance d’offrir un poste avec une bonne rémunération et des avantages salariaux en tout genre. Car les candidats formés sortiront avec un certificat, obtiennent le niveau expert, comme ses aînés, un simple nom à mettre sur un CV suivi d’un contrat ou d’un plan de carrière. Si les jeunes veulent vivre une expérience précise qui va leur apporter telle ou telle compétence, il faut passer par la plateforme du village de l’emploi. Le plus, c’est que la formation est ouverte à tous les jeunes de tout horizon. Donc, il faut saisir sa chance dès maintenant.

Des campagnes d’information

Les responsables pédagogiques ont diffusé dernièrement sur leur site des vidéos sur le rôle du village de l’emploi, les bénéfices pour les jeunes et les débouchés qui en découlent. La moyenne d’âge varie entre 20 à 35 ans, et ils acceptent des diplômes toutes filières (droit, chimie, génie industriel, français, etc.). Les jeunes sont prêts à travailler pour la majorité d’entre eux, et suivent des cours dans un environnement de qualité, observe les consultants responsable de la formation. Ces personnes sont, pour la plupart, en quête de travail et des chômeurs, ils sont avides de détails qui font la différence en comparant d’autres formations et apprentissages. Et avec les nouvelles technologies, les salons de l’emploi accessibles en ligne avaient donc prévus un pôle consacré au recrutement et à la formation professionnelle. Des salons qui guident les jeunes sur les opportunités d’emploi, les conseils pour la rédaction d’un CV, se préparer à un entretien d’embauche, passer un test de recrutement. Aujourd’hui, l’offre est devenue intéressant, mais ceux qui choisissent le secteur des systèmes d’information, doivent se focaliser sur l’acquisition d’expériences sur terrain. Chacun y va de son plein gré pour postuler et répondre aux offres d’emploi. Mais ceux qui sont bien informés sur internet, par exemple, transitent leur candidature vers le village de l’emploi avis pour ne pas être déçu sur son avenir professionnel. En plus, l’inscription est simple, il suffit de remplir le formulaire en ligne et attendre l’admission en tant que « lauréat ».

10 jours de réflexion

Avant de s’engager dans une spécialité, les candidats peuvent consulter les responsables pédagogiques pendant 10 jours, afin d’assurer de la qualité de la formation et de leur avenir professionnel. Ils auront aussi la possibilité de trouver un centre VDE le plus proche. Si les partenaires ont prévu de communiquer via cette plateforme, c’est d’offrir un avant-goût des avantages offerts en travaillant dans le secteur des systèmes d’information. Leur site est d’ailleurs riche en renseignements, le candidat peut consulter les spécialités offertes, les méthodes pédagogiques appliquées par les experts, et la possibilité de s’inscrire en ligne. Mais le web n’est qu’une occasion de plus pour contacter les étudiants internationaux en quête d’identité professionnelle. Si les recettes traditionnelles de formations académiques restent les plus prisées (formation de base), ajouter un plus dans votre carrière fera la différence vis-à-vis de l’employeur. Il faut tisser sa toile pour devenir cadre expert, cela se fait gratuitement pour moins d’un an de cours à temps plein. C’est la raison pour laquelle les entreprises continuent à financer le programme, modernisent les infrastructures et prévoient d’ouvrir des centres dans plusieurs villes de France.

Services de proximité et formations sur-mesure

À l’instar des autres plateformes de formation, les employeurs choisissent les lauréats pour représenter une société. Ensuite, le village de l’emploi ordonne un expert-formateur pour faire le suivi du candidat. Apparu, il y a une vingtaine d’années, le village a accru une certaine expérience dans la formation des jeunes. Aujourd’hui, la formation a tendance à se généraliser avec leur présence dans plusieurs villes françaises. Le village ne se concentre plus sur un lieu, mais seront noyés au milieu des candidatures régionales. Les opportunités offertes sont très élargies avec une acquisition des spécialités à la carte. Des filières telles qu’Assistant Maîtrise d’Ouvrage, Business Analyst, Exploitation et Développement, Informatique Industrielle ou Développeur acceptent des profils scientifiques et littéraires. Et pendant les salons de l’emploi, des milliers de candidatures viennent frapper à la porte du village. En procédant ainsi, les étudiants bénéficient d’un cadre ludique, une rencontre avec les professionnels. Et lors des rencontres de proximité, les étudiants auront la chance de consulter les projets de recherche sur lesquels on travaille. Chaque entreprise y va de sa conférence dans le but de toujours favoriser le contact humain entre managers et étudiants. Car in fine, le lauréat aura la possibilité de prendre rendez-vous avec un manager pour un entretien d’embauche en court-circuitant les étapes discriminatoires des ressources humaines.

Plan du site